Étude en groupes parallèles de phase III, multicentrique, randomisée en double aveugle évaluant la tolérance et les paramètres cliniques d’ésoméprazole, une fois par jour, pour le traitement du reflux gastro-œsophagien (RGO) chez les enfants de 1 à 11 ans3,5,6

Objectifs

Primaire

Évaluer la tolérance du traitement par ésoméprazole, une fois par jour, en soulageant les symptômes associés au RGO chez les patients pédiatriques de 1 à 11 ans

Secondaire

Évaluer les paramètres cliniques du traitement avec l’ésoméprazole, une fois par jour, en soulageant les signes et symptômes associés au RGO chez les patients pédiatriques âgés de 1 à 11 ans6

Méthodologie6

Il s’agit d’une étude multicentrique (France, Italie, États Unis), randomisée en groupes parallèles chez les enfants de 1 à 11 ans avec RGO confirmé par endoscopie.
Les patients ont été stratifiés par leur poids et ont été randomisés avec un rapport de 1:1 en double aveugle pour recevoir l‘un ou l‘autre des doses orales de l’ésoméprazole : gélules de 5 ou 10 mg (enfants ≤ 20 kg) ou gélules de 10 ou 20 mg (enfants > 20 kg) administrées une fois par jour 1 heure avant le petit déjeuner (le dosage de 5 mg n’a pas été retenu dans l’AMM). Pour les patients qui ne pouvaient pas tolérer la déglutition des gélules, les parents/tuteurs pouvaient ouvrir la gélule et répartir les granulés dans 1-2 cuillères à soupe de compote de pommes. Durée de l’étude : 8 semaines.

Critères d’inclusion6

Enfants de 1 à 11 ans devant présenter un diagnostic de RGO confirmé par endoscopie. Les patients ayant déjà eu (dans les 2 semaines précédant l’inclusion - visite 1) un diagnostic d’œsophagite érosive (OE) par endoscopie n‘étaient pas tenus d‘avoir une endoscopie à l’inclusion (visite 1). La preuve endoscopique établie n‘a été acceptée que s’il y avait une documentation adéquate. Les patients présentant des symptômes extra œsophagiens et/ou atypiques, candidats à l‘endoscopie, étaient qualifiés pour l‘inclusion à condition qu‘ils présentent des signes endoscopiques de RGO.

Population6

Trois populations de patients ont été évaluées : population en intention de traiter (ITT), population Per-Protocole (PP) et la population évaluée pour la tolérance. La population en ITT comprenait des patients qui avaient une évaluation à l‘inclusion, au moins une évaluation après la randomisation, et qui devait avoir pris au moins 1 dose de médicament de l‘étude. L’analyse PP a été effectuée en support à l‘analyse ITT. Les patients de la population de PP étaient ceux qui ont terminé l‘étude en répondant à tous les critères de la population ITT et qui n‘ont pas présenté de violation ou de déviation majeure du protocole. La population évaluant la tolérance comprenait tous les patients qui ont pris au moins 1 dose de médicament de l‘étude et qui ont eu au moins une évaluation de la tolérance après inclusion. Au total, 109 patients ont été randomisés dans 24 centres. Parmi eux, 101 patients ont terminé l‘étude. Le nombre de patients évaluables était 108 patients dans la population de tolérance, 109 dans la population d‘ITT, et 98 patients dans la population de PP.

Critères d’évaluation

Primaire

Évaluer la tolérance de l’ésoméprazole en évaluant les modifications des paramètres suivants depuis l‘inclusion : examens cliniques, examens physiques, signes vitaux, antécédents médicaux et évènements indésirables.5,6

Secondaire

Modification après inclusion de l’évaluation journalière des symptômes des patients par le parent/tuteur et de l’évaluation globale par le médecin4,5 et évaluation du statut de cicatrisation endoscopique de l’œsophagite érosive après 8 semaines de traitement par ésoméprazole.3,6

Résultats du critère secondaire : Évaluation des symptômes cliniques5,6 et évaluation du statut de cicatrisation endoscopique de l’œsophagite érosive après 8 semaines de traitement par ésoméprazole3

L’ésoméprazole 5*, 10 ou 20 mg par jour, pendant 8 semaines, réduit la survenue et la sévérité des symptômes liés au RGO chez les enfants de 1-11 ans atteints d’un RGO confirmé par endoscopie5

À l’inclusion, 53 patients présentaient une œsophagite érosive. Parmi les 45 patients ayant eu une endoscopie

  • 42 (93,3 %) ont eu une cicatrisation de leur œsophagite érosive (88,9 %)
  • Ou une amélioration (4,4 %) après 8 semaines de traitement1

* L’ésoméprazole 5 mg n’a pas l’AMM en France.

Évaluation globale du médecin (EGM) de la sévérité des symptômes de RGO à l'inclusion et à la dernière visite pour la population ITT (P<0.001)5

Évaluation globale des médecins EGM 
Lors de la visite finale, les scores de l'EGM se sont significativement améliorés par rapport à l'inclusion (P<0,001)

Statut de cicatrisation endoscopique de l’œsophagite érosive après 8 semaines de traitement par ésoméprazole3

  • Références

    1. RCP INexium® sachet 10 mg

    2. Avis de la commission de la transparence d’Inexium® du 16 septembre 2020

    3. Tolia et al. Esomeprazole for the treatment of erosive esophagitis in children: an international, multicenter, randomized, parallel group, double-blind (for dose) study BMC Pediatrics 2010, 10:41

    4. HAS, Guide outils sécurisation d’autoévaluation d’administration des médicaments-partie 2 : mettre en œuvre www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2011-10/guide_outils_securisation_autoevaluation_administration_ medicaments_partie2_mettre_en_oeuvre.pdf, consulté le 12 juin 2020

    5. Gilger et al. Safety and Tolerability of Esomeprazole in Children With Gastroesophageal Reflux Disease. Journal of Pediatric Gastroenterology and Nutrition 2008, 46:524–533

    6. Etude D9614C00097, 22 mai 2006 (dossier d’AMM)

 

Lien externe:

Vous êtes sur le point de quitter le site Grünenthal.fr et allez être redirigé vers un ou plusieurs autres sites y compris les sites du Groupe Grünenthal. Pour plus d'informations au sujet des liens hypertextes proposés, veuillez consulter les conditions d'utilisation. Cliquer sur Continuer ou sur Retour pour revenir à la page précédente.

... Retour ... Continuer